Presse Festival 2018

1 – La conférence de presse :

La brasserie l’Aristide, place Aristide Briand à Lorient, nous a fait l’honneur de mettre à disposition le 1er étage pour inviter la presse, nos partenaires ainsi que les membres de notre club à l’occasion de le présentation officielle de la 6ème édition du OUEST MOTOR’S FESTIVAL© 2018.

Photos…

2 – La presse parle de nous…. avant le salon :

Le Télégramme du 12 novembre 2018 :

Le Télégramme du 29 septembre 2018 :

Ouest-France :

Rumeurs de novembre 2018 :

AMP MAG de novembre 2018 :
Lorient Auto-Moto Le magazine de tout ce qui roule, automne 2018 :

LVA du 8 novembre 2018 :

 

3 – La presse parle de nous…. pendant le salon de l’automobile J-30 :

Le Télégramme du 21 octobre 2018 :
Le Ouest-France du 21 octobre 2018 :

4 – La presse parle de nous…. ce week-end :

Le Télégramme du 15 novembre 2018 :

Les organisateurs (Lorient Bretagne Sud Expo et ARSP) attendent plus de 10.000 visiteurs ce week-end.

Après une année de pause pour trouver de nouvelles collections et aussi pour susciter des envies, le Ouest Motor’s Festival revient le week-end prochain, au parc des expositions, à Lanester.

Créé en 2012 par quelques passionnés d’automobile, le Ouest Motor’s Festival, année après année, a conquis ses lettres de noblesse. En novembre 2016, 14 500 visiteurs s’étaient rendus au parc des expositions. Ouest Motor’s Festival revient samedi et dimanche.

 

« L’art et l’automobile » pour thème

 

Cette année, la sixième édition aura pour thème « L’art et l’automobile ». Dans le hall 3 du parc des expos, on pourra admirer « la Mazda 787 D de 991, vainqueur des 24 h du Mans de 1991, une Delahaye cabriolet de 19590, les œuvres de Yahn Janou ou encore une moto sculptée », énumère Alain Quéric, président d’ARSP organisateur du salon avec Lorient Bretagne Sud Expo. Des conférences sur l’art et l’auto seront aussi proposées par l’historienne Anne-Marie Chiron, samedi et dimanche.
Le hall principal (n°2) sera occupé par les clubs bretons qui présenteront leurs voitures de collection, de sport et de course. On y retrouvera aussi cinq Formule 1 des années 60 à 90. « Ce qu’on voit à la TV, on le montre ici en vrai », se réjouit M. Quéric.
Le hall 1 accueillera une bourse aux pièces neuves ou d’occasion. « Le hall 4 sera occupé pour la première fois, avec 900 m2 consacrés à la vente volontaire de véhicules, une expo d’Austin, un espace 24 h du Mans avec trois Morgan et une expo de véhicules publicitaires du Tour de France. Le journaliste Jean-Paul Ollivier sera présent tout le week-end pour dédicacer ses ouvrages sportifs », annonce Cédric Guillotin, le directeur de Lorient Bretagne Sud Expo.
Au total, plus de 300 voitures seront présentées.
Enfin, à l’extérieur du parc, les collectionneurs de belles voitures se réuniront de manière informelle tout le week-end.

Pratique
Ouest Motor’s Festival, samedi de 9 h à 22 h (accès billetterie jusqu’à 20 h) et dimanche de 9 h à 18 h, au parc des expositions de Lann-Sévelin, à Lanester. Entrée : 8 € (gratuite pour les moins de 12 ans).

Le Ouest-France du 18 novembre 2018 :

Le Ouest-France du 19 novembre 2018 :

Jean-Paul Ollivier et les organisateurs du salon ont pâti des blocages organisés par les Gilets jaunes.

Jean-Paul Ollivier et les organisateurs du salon ont pâti des blocages organisés par les Gilets jaunes. | OUEST-FRANCE

Alors que de nombreux blocages ont eu lieu sur les routes du pays de Lorient, les organisateurs de l’Ouest Motor’s festival pestent contre les Gilets jaunes qui ont « tué » leur exposition.

Lorsqu’on écoute parler les organisateurs, c’est la déception qui prédomine. Alors que l’Ouest Motor’s festival était organisé ce week-end, l’événement a été gâché par le mouvement des Gilets jaunes. Leurs actions de blocage ont empêché les visiteurs de venir massivement.

« Certains modèles que nous avons fait venir ne sortent jamais des collections privées ou des musées, souligne avec amertume Alain Gadal, d’Auto rétro sport prestige. Nous contactons ces collectionneurs par nos réseaux de passionnés, et certain traversent la France pour exposer leurs véhicules. Nous agissons pour le plaisir des passionnés de voitures et leurs familles. »

La pérennité du festival menacée ?

Selon lui, la présence des Gilets jaunes sur le rond-point de Lann Sevelin a « gâché » la journée de samedi. « Nous pensions nous rétablir dimanche, mais ça n’a pas été le cas… Nous nous demandons même s’il n’y a pas eu une volonté délibérer de bloquer les visiteurs. Sachant que tous les magasins de la zone étaient fermés, les seuls à avoir été gênés, c’est nous ! »

L’Ouest Motor’s festival, organisé maintenant tous les deux ans en coproduction avec Lorient Bretagne Sud Expo-Congrès et l’Arsp, risque de pâtir du manque de fréquentation. « Nous avions mis la totalité du Parc des expositions à disposition, souligne Diane-Laure Gorneau Ducastel, la responsable du Parc. C’était un très bel événement, avec des véhicules de légende, mais elle a été amputée d’un grand nombre de spectateurs. »

Des passionnés du Tour de France

Le samedi, c’étaient les véritables mordus de voitures qui étaient attendus. « Mais le dimanche, le public familial n’était pas au rendez-vous, poursuit Diane-Laure Gorneau Ducastel. Le nombre d’entrées est en baisse de moitié par rapport à la dernière édition, ce qui risque de mettre en déséquilibre l’association organisatrice. Et donc de mettre en péril l’avenir de l’Ouest Motor’s festival… »

Malgré tout, la présence de Jean-Paul Ollivier, le célèbre journaliste sportif que l’on surnomme « Paulo la Science » dans le milieu cycliste, a attiré plusieurs passionnés. Ils étaient massés dans le hall qui regroupait 28 véhicules ayant intégré la caravane publicitaire du Tour de France, de 1953 à 1990.

« Je les rachète, souvent à l’état d’épaves, et je les restaure chez moi, à Rennes, détaille Lionel Blanleil, le collectionneur. Elles étaient bien souvent utilisées par les cirques, qui s’en servaient pour animer leurs parades, puis abandonnées peu à peu. Elles sont toutes roulantes et nous participons à de nombreuses courses cyclistes vintages. Pour la première fois cette année, nous avons intégré la caravane du Tour de France à Cholet, pour une étape complète. »

 

Le Télégramme du 18 novembre 2018 :

Les véhicules publicitaires du tour de France ont émerveillé les visiteurs.

Les véhicules publicitaires du tour de France ont émerveillé les visiteurs.

Après une année d’absence, le Ouest Motor’s festival était de retour, ce week-end, au parc des expositions. La manifestation a beaucoup souffert du mouvement des Gilets jaunes.

Désormais organisé tous les deux ans, le festival de motos et voitures anciennes est un rendez-vous très apprécié par le public : 12 000 visiteurs en 2014, 13 500 en 2015 et 14 000 en 2016. Les organisateurs, Lorient Bretagne Sud Expo et Auto Rétro Sport Prestige s’attendaient à au moins autant de visiteurs que la dernière édition. C’était sans compter sur les Gilets jaunes, qui se sont mobilisés les deux jours sur le rond-point de Lann-Sévelin, donnant accès au parc des expositions.

Un bilan quasi-catastrophique


Le bilan est presque catastrophique pour les co-organisateurs. Samedi, les quelque 80 exposants présentant plus de 300 véhicules ont à peine attiré le millier de spectateurs, alors que l’accès au parc s’est effectué sans trop de contrainte. Dimanche, tous espéraient un raz-de-marée mais c’était sans compter les Gilets jaunes qui avaient décidé dès 9 h de bloquer cette fois au festival. Les forces de police ont négocié avec les manifestants qui ont choisi finalement de filtrer au lieu de bloquer.

« La manifestation nous a fragilisés. On a perdu une partie de la clientèle familiale. Les afficionados sont bien venus, de toute la Bretagne. Au final, la fréquentation est à la moitié de notre attente », explique Diane-Laure Gorneau Ducastel, la responsable du parc des expositions.

Entendez donc que cette sixième édition n’a accueilli que 7 000 visiteurs, des visiteurs néanmoins tous ravis. La qualité était au rendez-vous, voire exceptionnelle avec la présence de véhicules mythiques ayant participé au championnat du monde de Formule 1 ou à la caravane du Tour de France.